Le diabète : 5 idées reçues, vraies ou fausses ?

Le diabète est en passe de devenir la maladie du siècle, peu s’en faut. Sans être due à un virus, l’épidémie se répand de par le monde. Et avec elle des idées reçues, vraies ou fausses. Faisons le point.

Le diabète est héréditaire : faux

Le diabète n’est pas une maladie génétique, l’hérédité compte en tant que « prédisposition » et habitudes alimentaires, mais il n’y a pas de gènes du diabète.
Les chiffres démontrent par exemple, que dans le diabète de type 1 seul 5% des malades ont un père ou une mère diabétique.
Par contre, ces chiffres sont plus élevés pour le diabète de type 2, dans 40% des cas on retrouve un parent proche atteint. C’est l’association mode de vie, habitude alimentaire et patrimoine génétique qui amène la maladie.

On peut devenir diabétique, même si personne dans sa famille ne l’est. Une vie saine et active permet de diminuer le risque de diabète.
Lorsqu’un parent est diabétique, ce n’est pas une fatalité. Modifier et corriger ses habitudes de vie, faire plus d’exercices physiques par exemple, et modifier ses habitudes alimentaires en mangeant plus sain, diminuera, voire éloignera, le risque de diabète.

Il faut éliminer le sucre pour éviter le diabète : faux

Comme le diabète se traduit par la présence trop élevée de sucre dans le sang, on associe diabète et consommation de sucre. Mais comme en toute chose c’est l’excès et la mauvaise qualité qui sont à éviter, et une éviction totale est toute aussi nocive pour la santé.

Les glucides doivent être présent dans votre alimentation, et à chaque repas, mais sous forme de sucres lents comme les féculents ou les légumineuses comme les lentilles, les pois cassés.
Le chocolat noir à 70% de cacao, par exemple, à un indice glycémique de 25, ce qui le classe dans les IG faibles comme les fruits rouges ou le pamplemousse.

Ceux sont les calories apportées par les graisses qui sont particulièrement à limiter, mais limiter ne veut pas dire éliminer.

Tout est question d’équilibre et de modération.
Consultez votre médecin ou votre diététicien pour établir un régime alimentaire équilibré et adapté.

Les édulcorants sont la panacée : faux

Encore une fois tout est dans l’équilibre et la modération.
Un sucre dans votre café c’est 20 calories. Le tout est de n’en mettre qu’un.

De plus, on a tendance à trop ‘sucrer’ avec les édulcorants, puisqu’ils n’apportent ‘aucune calorie ‘ (peu mais pas aucune dans certains cas, ou certains packaging … bien lire les descriptions de valeurs nutritionnelles), et de fait on peut finir par apporter plus de calories.
Donc prudence, et là encore modération.

Il faut faire de l’exercice : vrai

L’OMS conseille 30 minutes d’activités physiques par jour pour réduire le risque de diabète.
Ces activités peuvent être un sport, mais on y inclut toutes marches rapides, le ménage, les travaux demandant des efforts physiques, et pour les plus jeunes, les jeux et activités ‘remuantes’ des cours de récréation …
Certains conseillent de faire une marche plutôt le soir, cela ferait davantage baisser la glycémie,…

Le diabétique peut s’adonner à tous les sports, même si longtemps lui était conseillé uniquement les sports d’endurance. Il lui est juste recommandé d’adapter son alimentation ou sa prise d’insuline, et de se montrer prudent les premiers temps, en multipliant sa vérification de glycémie.

Un bon repos, c’est antidiabétique : vrai

Bien dormir et suffisamment longtemps permet un meilleur contrôle de la glycémie.
Une étude récente publiée dans Diabetes Care semble même privilégier les grasses matinées du week-end pour récupérer des nuits courtes en semaine, et effacer le manque de sommeil qui augmente le risque de diabète.

Profitez donc sans remord des grasses matinées du week-end.

2 thoughts on “Le diabète : 5 idées reçues, vraies ou fausses ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *