Diabétique ? Evitez les mélanges sucré-salé

Une étude de chercheurs de l’Inserm de l’université de Lille vient de démontrer que diminuer l’ingestion simultanée de sel et de sucre pourraient diminuer le risque diabète de type 2.

L’étude publiée dans la revue Cell Metabolism portait sur les diabétiques ayant bénéficié d’une chirurgie de l’obésité – en l’occurrence, une dérivation de l’estomac appelée bypass gastrique – pour comprendre pourquoi une grande partie d’entre eux pouvait déjà diminuer ou se passer de leurs médicaments contre le diabète avant même d’avoir perdu du poids.

Interaction entre le sel et le sucre

Une étude israélienne récente avait déjà démontré l’influence du contenu en sel des repas sur l’élévation de la glycémie. Cette fois les chercheurs ont démontré que si le bypass gastrique limite l’absorption du sucre à la partie basse de l’intestin, le fait d’ajouter du sel aux aliments restaure l’absorption du sucre dans la partie haute de l’intestin, contrecarrant l’effet du bypass.

Diminuer le risque de diabète : éviter le sucré-salé

L’étude conclue en soulignant l’intérêt de prévenir ou de traiter le diabète en modulant l’absorption intestinale du glucose par des mesures diététiques,- comprendre : la diminution de l’ingestion simultanée de sel et de sucre– ou pharmacologiques (à l’aide de nouveaux médicaments, dont les premiers résultats chez l’homme semblent prometteurs).

Les plats sucré-salé doivent donc être évités par les personnes diabétiques et celles voulant perdre du poids, voire ne pas faire de mélange sucré-salé sur l’ensemble d’un repas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *