Diabète et Tabac

Diabétique ou pas, nous ne sommes plus sans ignorer les méfaits du tabac sur la santé.
Mais non seulement le tabac augmente le risque de diabète, mais en plus il augmente le risque de complication pour le diabétique.

Tabac = augmentation du risque de diabète

Sans en être une cause unique et principale le tabac serait un facteur d’augmentation du risque de diabète de type 2. C’est d’ailleurs ce que tendent à démontrer de nombreuses études ces dernières années.

Plus on fume de cigarettes par jour et plus le risque de diabète de type 2 augmente, potentiellement de 20 à 70% plus.
Le tabac, sous toutes ses formes, diminue la réaction de l’organisme au glucose, altère la production d’insuline et le transport du glucose ; points qui sont justement à l’origine du diabète.
Arrêter de fumer, permet à moyen terme de rétablir un taux de risque ‘normal’.

Tabac et diabète, mauvaise association

Le tabac sous toutes ses formes (cigarettes, narguilés …) perturbe la production d’insuline et augmente le risque de complication du diabète. Le fumeur a un intolérance faible au glucose, et moins de sensibilité à l’insuline, ses artères sont fragilisées.

Le tabac est la cause d’un ensemble de troubles qui vont de l’altération des mécanismes de régulation du métabolisme des graisses, à la baisse de la tolérance au glucose, en passant par l’hypertension.
La nicotine notamment altèrent les mécanismes liés à la production de l’insuline et augmente le rythme cardiaque, la pression artérielle ainsi que les taux de glycémie…

Le tabac est aussi l’origine de maladies cardiovasculaires ou d’autres maladies des artères, ce qui aboutit à un risque accru de complication du diabète (accidents vasculaires cérébraux ou infarctus du myocarde, rétinopathie …), il semblerait que le risque soit alors 14 fois plus élevé.

Un des problèmes du tabagisme, c’est qu’il peut être actif ou passif, et dans les deux cas il augmente le risque de diabète et le risque de complication. Des études récentes démontrent même l’augmentation du risque de diabète de type 1 dans les cas de tabagisme extra-passif des enfants (voir article medicinfo.pro).

Pour une personne diabétique arrêter de fumer, ou d’être exposée au tabac fait partie intégrante du traitement. C’est une consigne impérative pour diminuer le risque de complications

Quelle méthode pour arrêter de fumer quand on est diabétique ?

Si arrêter de fumer lorsque l’on est diabétique est un impératif, cela n’en est pas moins difficile.
Mieux vaut se faire aider et commencer par consulter un spécialiste en coordination avec son diabétologue, pour faire le point sur sa dépendance.

Les substituts nicotiniques

Gommes, patchs … ils couvrent le manque de nicotine pour faciliter le sevrage.

Les traitements médicamenteux et psychotropes

Ils aident à lutter contre la dépendance physique mais nécessitent un suivi médical strict en raison de contre-indications, d’interactions médicamenteuses et d’effets indésirables et secondaires plus importants chez les diabétiques.

Les thérapies cognitives et comportementales

Associées ou non aux deux précédentes méthodes, elles ont pour but de démonter le cercle de la dépendance et de permettre d’arrêter de fumer en substituant parades et solutions alternatives.

Le Sport

La reprise d’une activité physique régulière, conseillée au diabétique, aide aussi au sevrage, et à limiter la possible mais relative prise de poids, et réciproquement l’arrêt du tabac permet d’effectuer plus facilement une activité physique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *