« Je veux faire le jeûne de Ramadan même si je suis diabétique »

Nous avons vu dans des articles précédents que faire le jeûne de Ramadan lorsque l’on est diabétique est possible à condition d’être en ‘bonne santé’, de prendre des précautions, de surveiller de très très près sa glycémie, et d’être disposé à rompre le jeûne au moindre incident.

Dans ces conditions difficiles, voire dangereuses, sachant que les personnes malades sont dispensées de suivre le jeûne de Ramadan, pourquoi tant de diabétiques tiennent-ils à le faire ?

« Je veux faire le jeûne de Ramadan surtout si je suis diabétique »

Le diabète est une maladie chronique, on vit avec tous les jours, toutes les heures,
ce sont des privations et des frustrations fréquentes, si ce n’est quotidiennes.

L’entourage qui veut nous préserver répète sans cesse « manges pas ci, manges pas ça ! fais ci fais ça ! ».
Et puis, on se sent mis à l’écart des événements festifs, pas de gâteaux, pas de douceurs, on hésite à nous inviter.
C’est encore plus flagrant lorsque le diabète nous a attrapé jeune, pas de bonbons party, pas de fêtes d’anniversaire chez les copains…

Vouloir faire le jeûne de Ramadan, c’est refuser une mise à l’écart supplémentaire, s’affirmer comme membre à part entière de la communauté, malgré la maladie, et peut-être à cause de la maladie.

Lire sur Livret Santé : Diabète et Ramadan, je jeûne mais je me soigne !

« Je jeûne, mais je fais attention à ma santé »

« Avec l’accord de mon médecin traitant, j’ai entamé le mois de Ramadan en jeûnant comme tous mes voisins.
Je connais les risques, je connais les symptômes d’alerte, et je surveille de près ma glycémie.
Et cette année, je me sentirais membre de ma communauté, pour une fois j’aurais fait comme les autres ! »

Vous aussi vous êtes diabétique,
vous aussi malgré tout vous faites le jeûne de Ramadan,
Racontez-nous pourquoi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *