Une bactérie intestinale incriminée dans le diabète de type 2

De nombreuses équipes de recherche se penchent sur la flore intestinale et d’autres sur le diabète.
Cette fois dans le cadre du programme européen MetaHIT (Metagenomics of the Human Intestinal Tract), une équipe internationale, comprenant des chercheurs de l’INRA a fait le lien entre une bactérie de la flore intestinale et la résistance à l’insuline des malades souffrant de diabète de type 2

Relation entre flore intestinale et diabète de type 2

Le rapport des chercheurs a été publié, début juin 2016, dans la revue scientifique Nature et relayée par l’INRA.

Cette étude démontre l’impact du microbiote sur la résistance à l’insuline et donc l’apparition du diabète de type 2, et révèle les principales espèces bactériennes incriminées.

L’étude a porté sur l’examen des plasmas sanguins et le microbiote de 277 danois non diabétiques et 75 diabétiques.

Leurs résultats ont démontré que la quantité de BCAA dans le plasma était lié au microbiote et non pas à l’alimentation. Or le taux d’acides aminés branchés (BCAA – Branched chain amino acids) des diabétiques de type 2 est notoirement plus élevé que la normale.

Quatre bactéries ont été incriminées dans cette interaction : Prevotella copri et Bacteroides vulgatus (associées à la biosynthèse des BCAA), Butyrivibrio crossotus et Eubacterium siraeum (impliquées dans le transport et l’utilisation de ces acides aminés, contribuant à diminuer leur taux dans le sang).

Les chercheurs ont ensuite appliqué leur résultat à des souris, en étudiant une (sur 4) des bactéries mises en cause, la Prevotella copri. Ils ont ainsi confirmé que cette bactérie était effectivement impliquée dans la résistance à l’insuline et augmentait la quantité de BCAA dans le sang des souris.

Les chercheurs espèrent ainsi ouvrir de nouvelles pistes de recherche pour soigner les malades du diabète de type 2. On peut imaginer, par exemple, un moyen de réguler ces bactéries, pour obtenir un équilibre optimal entre les espèces bactériennes de notre microbiote et ainsi diminuer l’insulino-résistance.

(source : Inra / Diabète : quand le microbiote fait de la résistance à l’insuline )

2 thoughts on “Une bactérie intestinale incriminée dans le diabète de type 2

  1. Cette découverte si elle sera concrète. Elle sera bénéfique a tout les peuples du monde et ainsi éviter toutes les conséquences graves de cette maladie sournoise. Bravo et merci aux chercheurs.

    1. Bonjour,
      effectivement cela pourrait soulager bien des malades du diabète de par le monde.
      Le diabète de type 2 touchant plus de 90% des diabétiques.
      Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *