Sport intensif ou sport modéré pour mieux contrôler le diabète ?

L’OMS préconise 30 minutes de marche rapide, ce qui représente en moyenne 3 km, ou l’équivalent en activités physiques, par jour pour diminuer le risque de diabète de type 2.
Une récente étude vient confirmer ce conseil.

Le sport modéré est plus efficace sur l’amélioration de la tolérance au glucose

L’étude des chercheurs du centre de santé de la Duke University aux USA vient d’être publiée dans la revue Diabetologia du 15 juillet 2016.
Elle a portée, pendant 6 mois, sur une population de 237 pré-diabétiques récemment diagnostiqués,non-fumeurs, agés de 45 à 75 ans, répartis en 4 groupes:
– le premier faisant un régime pauvre en calorie et 12 km de marche rapide (activité physique modérée) par semaine,
– le 2ème, juste 12 km de marche rapide (activité physique modérée) par semaine,
– le 3ème, juste 18,5 km de marche rapide (activité physique modérée) par semaine,
– le 4ème, juste 18,5 km de footing (activité physique intense) par semaine.

Les meilleurs résultats sur l’augmentation de la tolérance au glucose ont bien sûr été obtenus par le groupe 1.
Mais alors que les groupes 2 et 3 obtiennent une amélioration sensible (entre 6 et 8% d’amélioration), le groupe 4 qui pratiquaient un sport intensif n’obtient que 1,2% d’amélioration de tolérance au glucose.

Il apparaîtrait que l’activité physique intensité brûle plus de glucose que de graisse, ce qui n’aide pas à améliorer la tolérance au glucose; alors que l’activité physique modérée, elle, brûle les graisses plus que le glucose, donc une meilleure perte de poids et une amélioration de la tolérance au glucose, le sucre étant absorbé par le muscle.

Cette étude confirme donc qu’une activité physique modérée et régulière ainsi qu’une alimentation saine sont les moyens les plus efficaces pour contrôler le risque de diabète.

(source : Diabetologia DOI: 10.1007/s00125-016-4051-z : Effects of exercise training alone vs a combined exercise and nutritional lifestyle intervention on glucose homeostasis in prediabetic individuals: a randomised controlled trial)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *