Dépression et diabète gestationnel, des liens étroits

Dans un précédent article, nous avons vu qu’il existe un lien bi-directionnel entre dépression et diabète de type 2.
(voir article Diabète et dépression )
Or les chercheurs du National Institute of Health, eux, se sont penchés plus particulièrement sur le cas de la femme enceinte, du diabète gestationnel et de la dépression post-partum.

Dépression durant la grossesse et diabète gestationnel

Les chercheurs ont étudié plus de 2000 femmes enceintes de 2009 à 2013 réparties dans 12 centre médicaux aux USA.
Elles ont répondu à un questionnaire médical entre la 8e et la 13e semaine de grossesse, entre la 16e et la 22e, puis six semaines après l’accouchement.
L’analyse des résultats démontre que les femmes souffrant de dépression au cours des premiers 6 mois de grossesse ont un risque trois fois plus élevé de souffrir d’un diabète gestationnel. Paradoxalement, cet augmentation du risque ne concerne pas les femmes enceintes en surpoids important.

Diabète gestationnel et dépression post-partum

Inversement les chiffres ont démontrés que les femmes enceintes ayant souffert d’un diabète gestationnel avaient quatre fois plus de risques de développer une dépression post-partum.

En conclusion, cette étude devrait pousser les médecins à porter une attention particulière aux femmes enceintes ayant des symptômes de dépression en tant que facteur de risque de diabète gestationnel.

Et inversement en cas de patiente souffrant de diabète gestationnel, les médecins devraient apporter une attention particulière à la prévention de l’apparition d’une dépression post-partum.

(Source : A longitudinal study of depression and gestational diabetes in pregnancy and the postpartum period, Diabetologia (Sept. 2016). doi:10.1007/s00125-016-4086-1 )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *