Votre vernis ou votre gel douche augmentent le risque de diabète

Tout comme l’air pollué, certains produits cosmétiques contiennent des phtalates, du parabène, et ces produits chimiques sont de potentiels perturbateurs endocriniens qui multiplient le risque de diabète.

Perturbateurs endocriniens et diabète

Déjà connus pour leurs effets nocifs sur la fertilité masculine, les foetus, le système respiratoire, les perturbateurs endocriniens augmenteraient aussi le risque de diabète de type 2.

Une première étude de 2013, par une équipe de chercheurs de l’université de New York, sur des adolescents de 12 à 19 ans suivis entre 2003 et 2008, avait démontré que les niveaux élevés de phtalates induisaient un plus grand risque de diabète.

C’est ce qui a été confirmé lors du Colloque international sur les perturbateurs endocriniens et leurs effets sur la santé humaine organisé par l’Agence Française de Sécurité Alimentaire et Sanitaire en janvier 2016.
Plusieurs communications ont été faites à ce sujet, dont une étude américaine établissant le lien entre le taux de bisphénol dans les urines et l’apparition du diabète de type 2.
Un taux élevé de bisphénol A multipliait par quatre le risque de diabète.

Patrick Fenichel, chercheur au CHU de Nice remarque que « L’augmentation de la prévalence du diabète suit dans les dernières décennies exactement l’évolution de la production industrielle mondiale de produits chimiques », toutefois il reste sur l’expectative : « On sait que la sédentarité et la suralimentation conduisent à l’obésité qui favorise le diabète de type 2. On sait que l’âge augmente le risque de diabète. Mais il n’est pas possible aujourd’hui avec ces facteurs classiques d’expliquer l’évolution impressionnante de la maladie. »

Ou les trouves-t-on ?

Les phtalates sont utilisés dans la production du plastique, on les retrouve dans :
– les cosmétiques comme agents fixateurs, afin d’augmenter le pouvoir de pénétration d’un produit sur la peau ou d’empêcher le vernis de craquer
– l’industrie pharmaceutique.
– le matériel médical pour les tubes fins et souples
– certains jouets

Les bisphénols sont utilisés comme additif pour rendre les corps plus durs et transparents, et dans la résine époxydes on les retrouve dans :
– les boites de conserve, canettes
– plus généralement dans les emballages
– le papier à impression thermique (tickets de caisse par exemple)

Le paraben est un conservateur qui était largement utilisé en cosmétique (gel douche, savon, vernis…) et dans l’industrie agroalimentaire et pharmaceutique. De moins en moins de grands laboratoires les utilisent.

Si l’avis de tous ou presque est unanime sur le bisphénol A, tous les phtalates, parabènes, et bisphénols ne sont pas classés comme perturbateurs endocrinien même si le doute scientifique persiste.

En savoir plus sur les pertubateurs endocriniens, dossier Inserm, France

Comment ne pas multiplier le risque de diabète en évitant les perturbateurs endocriniens ?

– N’achetez que des produits cosmétiques et d’hygiène de qualité et de source sûre.
– Vérifiez les compositions de vos produits cosmétiques et produits d’hygiène.
– Si possible, privilégiez une alimentation biologique et évitez les aliments en conserve et en canette.
– Vérifiez l’état de vos boites de conserves et canettes, ainsi que leur date limite.
– Ne pas réchauffer les aliments dans leur emballage d’origine, même au micro-onde.
– Evitez de boire directement dans une canette.
– Ne laissez pas vos bouteilles plastiques, récipients en plastiques au soleil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *