Diabète : les édulcorants sont une mauvaise idée

Les édulcorants ont le vent en poupe, et même si certains font polémiques, il est tentant de les utiliser dans les régimes diabétiques et ou les régimes pour perdre du poids afin de remplacer le sucre.
Seulement voilà, une énième étude vient démontrer que c’est une mauvaise idée.

Effet de l’aspartame dans un régime diabétique

L’étude s’est attachée à l’effet de l’aspartame sur des souris diabétiques et obèses.

À la fin de la période d’étude, alors qu’il y avait peu de différence entre les poids des groupes nourris avec une alimentation normale, les souris, au régime riche en graisse ayant reçu de l’aspartame, avait pris plus de poids que celles ayant un régime riche en graisse mais pas d’édulcorant.
De plus les souris recevant l’aspartame avaient des taux de sucre dans le sang plus élevés que celles qui recevaient les mêmes régimes sans aspartame, et présentaient des symptômes d’intolérance au glucose.

« Les succédanés du sucre comme l’aspartame sont conçus pour favoriser la perte de poids et de diminuer l’incidence du syndrome métabolique, mais un certain nombre d’études cliniques et épidémiologiques ont suggéré que ces produits ne fonctionnent pas très bien et peuvent réellement aggraver les choses », conclut Richard Hodin, MD, du département de chirurgie du Massachusetts General Hospital.

Source : Inhibition of the gut enzyme intestinal alkaline phosphatase may explain how aspartame promotes glucose intolerance and obesity in mice. Applied Physiology, Nutrition, and Metabolism, 2016; DOI: 10.1139/apnm-2016-0346

Oubliez les édulcorants dans un régime diabétique

Hors de toutes les contre-verses qui se succèdent sur les effets à long terme sur la santé des édulcorants, il sembleraient bien que ceci ne soient pas la solution pour réduire l’apport de calorie dans un régime contre le diabète.

En effet, les édulcorants fournissent au cerveau un signal sucré, celui-ci s’attend à un apport de calories… en vain.
Des études ont démontrées que le cerveau se trouve alors en état de manque et que l’appétit s’en trouve décuplé, afin de fournir les calories attendues.
Par conséquent au lieu de diminuer le nombre de calories de la journée, les édulcorants pousseraient à une augmentation de cet apport.
Par ailleurs, les produits industriels qui contiennent des substituts de sucre sont souvent peu nutritifs et hypercaloriques.

En conclusion, comme la consommation de substituts du sucre et de produits dit ‘light’ n’est en aucun cas essentielle pour les personnes diabétiques, celle-ci doit être limitée et occasionnelle, il est préférable de de se déshabituer au goût sucré et d’adopter une alimentation équilibrée et d’oublier les édulcorants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *