Diabète et prédiabète : détecter avant que cela ne devienne un problème

« Find it before it becomes a problem »

c’est à dire

‘Trouve-le (prédiabète) avant qu’il (diabète) ne devienne un problème’

c’est ainsi que Joseph Aloi, M.D., Chef de la section ‘endocrinology and metabolism’ au Wake Forest Baptist Medical Center à Winston-Salem, en Caroline du Nord, résume l’article ‘La détection précoce est un facteur clé dans la lutte contre le diabète de type 2’ publié dans la revue ScienceDaily mi novembre 2016.

Le détection précoce une clé pour lutter contre le diabète de type 2

Alors que l’épidémie de diabète continue à s’amplifier, force est de constater que probablement trois fois plus de personnes sont atteintes de prédiabète sans le savoir.

Le prédiabète ne présente généralement aucun symptôme. Les prédiabétiques ont une glycémie légèrement au-dessus de la normale mais sous le seuil du diabète. D’où l’US Centers for Disease Control and Prevention (CDC) suggère que 9 personnes sur 10 ignorent être atteintes de prédiabète.

Le test glycémique standard mesure la glycémie dans des conditions précises à un instant donné et ne permet pas de détecter efficacement un prédiabète.
Alors que le test de l’hémoglobine glyquée (HbA1c) peut déterminer si le taux de glycémie est problématique. « Il est simple et peu coûteux et ne nécessite aucune préparation spéciale (telle qu’être à jeun) » précise le Dr Aloi. Il fournit une indication de la glycémie moyenne au cours des trois derniers mois en mesurant le taux de glucose lié aux globules rouges du sang.
Ce test est donc tout indiqué pour détecter efficacement le prédiabète et prévenir le développement du diabète de type 2.

Qui doit faire dépister un prédiabète ?

Les recommandations diffèrent selon les institutions et les organisations, mais elles convergent sur la nécessité de demander un dépistage de prédiabète à son médecin traitant si l’on présente un des facteurs de risque de diabète :
– être âgé de plus de 40 ans
– être en surpoids ou souffrir d’obésité
– n’avoir aucun activité physique
– avoir des antécédents familiaux de diabète de type 2,
– souffrir d’hypertension artérielle,
– avoir un faible taux de cholestérol HDL (bon) ou au contraire un taux élevé de cholestérol LDL
– être d’ascendance afro-américaine, hispanique, amérindienne, asiatique ou des îles du Pacifique,

«Presque tout le monde» devrait être testé, rajoute le Dr Aloi.

Source : Wake Forest Baptist Medical Center. « Early detection a key factor in fight against type 2 diabetes. » ScienceDaily. ScienceDaily, 16 November 2016. .

Prévention du diabète

Une fois le prédiabète détecté précocement, des changements d’habitude de vie (adopter une alimentation saine, pratiquer une activité physique) s’imposent et permettront de retarder voire éviteront le développement du diabète de type 2.

Et même si vous n’avez pas été détecté prédiabétique, adopter une alimentation saine et équilibrée, pratiquer une activité physique régulière, permettent de diminuer le risque de développer un diabète de type 2.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *