Diabète et canicule

La chaleur est là, 47°C annoncés sur la capitale, la canicule est dure pour tous, mais encore plus lorsque l’on est diabétique. En plus de se mettre à l’abri de la chaleur, il va falloir mettre son matériel de test et de soin à l’abri de la canicule.

Quel risque pour un diabétique en cas de canicule ?

Les fortes chaleurs augmentent le risque de complications, et même avec un diabète habituellement contrôlé vous risquez la déshydratation et/ou un déséquilibre glycémique.

S’hydrater souvent et régulièrement est donc essentiel, même si vous n’en ressentez pas le besoin.

Suivi glycémique en cas de canicule

Votre matériel de suivi de glycémie (lecteurs, bandelettes, solutions de contrôle) doit être conservé et utilisé dans des conditions de températures définies. Le cas échéant le matériel peut ne pas remplir son rôle ou donner des faux résultats.
De plus la déshydratation rend difficile l’obtention d’une goutte de sang et fausse les résultats.

Si les résultats de vos contrôles sont bons, mais que vous sentez des symptômes de déshydratation, d’hypoglycémie ou d’hyperglycémie, demandez immédiatement conseil à votre pharmacien ou votre médecin.

Conserver son lecteur, ses bandelettes (ou électrodes) et solutions de contrôle, les traitements … en cas de canicule

Lisez attentivement les notices de votre matériel et de vos traitements pour le diabète, vérifiez les températures de stockage, de bon fonctionnement et d’utilisation.
Le matériel et les médicaments ne doivent pas être exposer à de forte température, ni au soleil, non plus qu’à des variations trop fortes de température ou une atmosphère humide.
Il est déconseillé par exemple de conserver les bandelettes au réfrigérateur, la différence de température à l’ utilisation fausserait les résultats.

Veillez à ce que votre matériel et vos traitements soient stockés à des températures appropriées.
Veillez à trouvez un endroit à la bonne température pour l’utilisation.

Si vous devez transporter votre matériels et vos traitements durant la canicule, laissez les dans leur emballage d’origine, dans des pochettes isotherme sans glace.
Ne les laissez pas exposé au soleil ou à des températures trop élevés (évitez la plage arrière ou le coffre).

Si vos sensations ou symptômes ne correspondent pas avec les résultats de vos contrôles de glycémie, demandez conseils à votre médecin.

En savoir plus : AFSSAPS – Informations sur le suivi glycémique (lecteur de glycémie) en cas de vague de
chaleur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *