Diabète en Afrique, un fléau en expansion

Le rapport qui alerte sur l’épidémie de diabète en Afrique

Le rapport de 70 cliniciens et experts en santé publique et systèmes de santé vient d’être publié dans The Lancet Diabetes & Endocrinology Commission, il alerte sur l’expansion de l’épidémie de diabète en Afrique subsaharienne en particulier.
Les scientifiques ont fait un état des lieux de cette maladie sur le continent africain et ont chiffré son coût.
En 2015, cette maladie aurait coûté plus de 19,45 milliards de dollars en Afrique, et si la tendance se confirme le diabète pourrait coûter jusqu’à 59,32 milliards de dollars en 2030.

Les causes de la croissance de l’épidémie de diabète en Afrique

La première des causes dénoncées est l’urbanisation qui entraîne avec elle des modifications alimentaires et un mode de vie plus sédentaire, moins actif; puis l’augmentation de l’espérance de vie et, bien sûr, les mutations environnementales sont pointées du doigt.
Le rapport précise que plus de 90% des cas de diabète en Afrique subsaharienne sont de type 2, et donc pourraient majoritairement être évités.

Le diabète pourraient aliéner les efforts de santé des pays Africains

The Lancet s’alarme que cette épidémie puisse rapidement déborder les systèmes de santé des pays de la région et le budget des patients, annihilant ainsi les efforts réalisés en matière de santé en Afrique subsaharienne.

« Comment justifier en effet que l’insuline, un traitement qui a presque 100 ans, reste inaccessible à la majorité des diabétiques en raison de son prix. En Afrique, une année d’approvisionnement en insuline représente plus de 17% des revenus d’une famille » interpellent aussi les auteurs du rapport, en constatant que seulement 50% des cas de diabète sont diagnostiqués et souvent tardivement, et que seulement 11% des malades reçoivent un traitement approprié.

La commission espère que l’Organisation Mondiale de la Santé pourra prendre des mesures efficaces rapidement, recommandant dès à présent des campagnes de prévention en plus particulier sur l’intérêt d’une alimentation équilibrée.

Après des décennies de lutte contre les maladies infectieuses telles que le VIH, la tuberculose et le paludisme, le diabète est en train de devenir le prochain défi des systèmes de santé africains.

Source : The Lancet Diabetes & Endocrinology Commission – Diabetes in sub-Saharan Africa: from clinical care to health policy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *