Vaccin pour prévenir le diabète de type 1 : tests cliniques en 2018

Le diabète de type 1 concerne 10% des diabétiques et touche malheureusement, le plus souvent, les enfants et les jeunes adultes; les obligeant à s’administrer quotidiennement de l’insuline toute leur vie.

Diabète de type 1

Le diabète de type 1 est peut-être celui qui semble le plus injuste car il touche les enfants et les causes de son développement sont complexes et pas encore totalement définies, génétiques, environnementales …
Il n’en reste pas moins que le plus souvent les cellules qui produisent l’insuline dans le pancréas sont totalement détruites par le système immunitaire. Et les malades sont à vie obligés de suppléer ce manque par des injections quotidiennes d’insuline.

Les facteurs de déclenchement des diabètes de type 1 semblent variés et multiples, mais en 2014 le virologue Heikki Hyöty de l’Université de Tampere, en Finlande, a identifié un de ces facteurs déclencheurs comme étant une infection de type d’enterovirus. Il a démontré, avec son équipe, qu’au moins un des six virus des Coxsackie B était associé à la maladie .

Les chercheurs ont, dès lors, cherché à développer un vaccin contre ce virus.
« Déjà maintenant, nous savons que le vaccin est efficace et sûr pour les souris », explique Hyöty.

Phase clinique du vaccin contre le diabète de type 1 pour 2018

Les tests sur les souris ayant été positifs, les chercheurs espèrent commencer les tests cliniques sur l’homme en 2018. Toutefois, il faut être conscient qu’il faudra encore environ 8 années d’étude et de tests avant de voir ce vaccin sur le marché.

De plus les chercheurs estiment eux même « que moins de 5% des enfants infectés par CVB1 continuent à développer le diabète de type 1 », ce qui en soit est peu, mais représente tout de même des centaines de jeunes diabétiques par an dans le monde.
En outre, Hyöty explique que ce vaccin pourrait protéger aussi contre les autres infections causées par les entérovirus : tels que le rhume, la myocardite, la méningite et les otites …

Un espoir donc, dans les années à venir, de voir diminuer le nombre de nouveaux cas de diabète de type 1 chez les enfants, mais pas la fin de cette maladie qui semble avoir de nombreux déclencheurs.

Source : Science Direct – Optimized production and purification of Coxsackievirus B1 vaccine and its preclinical evaluation in a mouse model

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *