Culotte de cheval et grosses fesses : moins de risque de diabète

Une étude scientifique tout a fait sérieuse, ne portant pas sur le poids ni l’IMC mais sur la localisation des masses adipeuses chez les personnes de poids ‘normal’, révèle que les personnes ayant de grosses fesses et une culotte de cheval sont moins exposées à développer un diabète ou faire une crise cardiaque.

IMC normal et silhouette de vénus paléolithique : moins de risque de diabète

Venus paléolithiqueLa graisse stockée sur le bas du corps, hanches, fesses, cuisses, genoux, protégerait des maladies liées aux taux de cholestérol, de l’hypertension artérielle, des troubles de la glycémie …, et plus la quantité de graisse stockée serait grande plus le risque diminuerait, alors que la graisse abdominale, elle, favoriserait les risques d’incident cardiovasculaire et de diabète.

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs de l’université de Tübingen en Allemagne ont étudié 981 personnes à l’IMC normal. Ils ont utilisé l’imagerie par résonance magnétique et la spectroscopie de résonance magnétique pour étudier en détail la répartition de la graisse dans le corps et les organes. Ils ont constatés que 18% de leur sujets étaient ‘métaboliquement’ à risque.

Le stockage de la graisse dans les hanches, les fesses et les cuisses agirait comme une éponge, et l’empêcheraient d’être transportée jusqu’aux organes diminuant le risque de diabète et de crise cardiaque, explique Norbert Stefan, un des auteurs de l’étude.
A l’opposé la graisse stockée dans l’abdomen et les viscères serait susceptible de libérer dans le sang et dans le corps des acides gras et autres substances favorisant des maladies tel que le cholestérol et diabète.

L’étude a porté aussi bien sur les hommes que sur les femmes, mais le phénomène est plus marqué chez ces dernières, notamment en période de pré-ménopause.

Mesdames, ne vous plaignez plus de votre culotte de cheval, elle protège votre santé !

Source : Revue Cell Metabolism – Causes, Characteristics, and Consequences of Metabolically Unhealthy Normal Weight in Humans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *