Diabète : l’effet yoyo augmente le risque

Une étude vient compléter les hypothèses des scientifiques sur le risque accru de développer un diabète de type 2, lorsque son corps subit des phases cycliques et répétitives de prise de poids et de régime (aussi appelé effet yo-yo).

Le risque d’un diabète de type 2 augmente avec l’amplitude de la variation du poids

L’étude américaine a analysé les données de 10 000 participants appartenant à la ‘Framingham Heart Study’.
Ces patients étaient en surpoids ou obèse, l’étude a relevé les variations de poids des participants tous les trois mois la première année, puis tous les 6 mois, sur une durée de 5 ans. De même elle a noté la survenue d’un infarctus du myocarde, d’un arrêt cardiaque, d’un AVC, et le développement d’un diabète de type 2.

Les résultats ont démontré qu’un effet yo-yo double le risque de la survenue d’un évènement cardio-vasculaire et augmente le risque de développer un diabète de type 2, ce quelque soit le poids initial ou les facteurs de risque pré-existants.
Et plus grande est l’amplitude de la variation du poids plus le risque de développer un diabète de type 2 augmente.

Effet yo-yo

L’effet yo-yo est un phénomène classique des régimes, alternant perte rapide et significative de poids, suivi de l’abandon du régime et d’une alimentation saine, puis de la reprise des kilos perdus voire plus.

effet yo-yo : grossir maigrir grossir
 
 
Si vous entamer un régime, fixez-vous des objectifs raisonnables, faites-vous aider par un spécialiste diététicien, nutritionniste et votre médecin.
Et une fois les kilos perdus, continuez à consulter pour consolider de bonnes habitudes de vie, une alimentation saine et pérenniser la perte de poids afin d’éviter l’effet yo-yo.

Source: The New England Journal of Medicine – Body-Weight Fluctuations and Outcomes in Coronary Disease
Illustration effet yo-yo : LMD – S.Linder

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *