Pré-diabétique, buvez du café

Une étude danoise vient démontrer que la consommation régulière de café peut diminuer le risque de développer un diabète de type 2, non pas par l’effet de la caféine mais par celui du cafestol, bio-molécule présente dans le café.

La consommation quotidienne de café est inversement associée au risque de diabète de type 2

Le Cafestol, une substance bioactive présente dans le café, elle augmente la sécrétion d’insuline stimulée par le glucose (in vitro) et augmente l’absorption de glucose dans les cellules musculaires du squelette humain.

Fredrik Brustad Mellbye, de l’Université d’Aarhus, et son équipe de chercheurs ont émis l’hypothèse que le cafestol pourrait retarder le développement du diabète de type 2 chez les souris KKAy.
Quarante-sept souris mâles ont été randomisées pour consommer de la nourriture complétées quotidiennement avec 1,1 mg (groupe du cafestol élevé), 0,4 mg (groupe du cafestol faible) ou 0 mg (groupe témoin) de cafestol pendant 10 semaines. Des échantillons de sang pour le glucose à jeun, le glucagon et l’insuline, ainsi que des tissus de foie, de muscle et de graisse pour l’analyse de l’expression des gènes ont été analysés, ainsi que la capacité de sécrétion d’insuline. Après 10 semaines d’intervention, la glycémie à jeun était de 28 à 30% plus faible chez les groupes cafestol que chez le groupe témoin. Le glucagon à jeun était 20% plus bas et la sensibilité à l’insuline s’était améliorée de 42% dans le groupe du cafestol élevé. Le cafestol a augmenté la sécrétion d’insuline à partir d’îlots isolés de 75 à 87% par rapport au groupe témoin.
Les résultats de l’étude montrent que le cafestol possède des propriétés antidiabétiques chez les souris.

effet du cafestol sur les souris pré-diabètique

Les chercheurs concluent que le cafestol peut contribuer à réduire le risque de développer un diabète chez les consommateurs de café et a un rôle potentiel en tant que médicament antidiabétique.
Des études complémentaires vont être nécessaires pour vérifier les effets sur l’homme et déterminer les quantités efficaces.

La plupart des recherches sur le diabète et le café concluent qu’une consommation régulière moyenne de café (soit environ 3 à 4 tasses de café par jour) diminue le risque de diabète de type 2 par rapport à une personne qui n’en consomme pas.

Evidemment, préférez du café noir, sans sucre, pourquoi pas avec une pointe de cannelle

Source Journal of Natural Products – Cafestol, a Bioactive Substance in Coffee, Has Antidiabetic Properties in KKAy Mice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *