Prévention du diabète : Oméga 6 ou pas ?

Certaines études tendent à dénoncer l’effet nocif des oméga-6 sur la santé, or une autre vient suggérer qu’au contraire ils auraient un effet bénéfique dans la prévention du diabète.

En effet, les travaux des chercheurs de George Institute for Global Health de Sydney en Australie viennent d’être publié dans The Lancet et leur conclusion est qu’apporté de l’acide linoléique, un oméga-6, diminue le risque de développer un diabète de type 2.

L’acide linoléique, un oméga-6 réduit le risque de diabète de type 2

Les chercheurs ont travaillé sur une méta-analyse de 20 études soit 39 740 adultes, non diabétiques au début de l’étude, répartis dans 10 pays, Islande, Pays-Bas, États-Unis, Taiwan, Royaume-Uni, Allemagne, Finlande, Australie, Suède et France, suivis de 1970 à 2010.
Les scientifiques ont analysé les taux de deux marqueurs clés des oméga-6, l’acide linoléique et l’acide arachidonique, ainsi que les taux de diabète des participants. Durant l’étude, 4 347 nouveaux cas de diabète se sont déclarés.

Résultat, le risque de développer un diabète de type 2 diminuait de 35% lorsque les personnes avait un taux élevé d’acide linoléique dans le sang par rapport à ceux qui avaient le moins d’acide linoléique.
Par contre aucun lien ni positif ni négatif n’a été fait entre le diabète et l’acide arachidonique.

L’acide linoléique est un acide gras essentiel polyinsaturé, il intervient dans la fabrication de la membrane cellulaire, il serait aussi impliqué dans le fonctionnement du système immunitaire, et la réponse inflammatoire.

Où trouve-t-on les oméga-6 et en particulier l’acide linoléique ?

Les acides gras (oméga-3 et oméga-6) sont nécessaires à notre organisme mais il ne peut les synthétiser, c’est notre alimentation qui doit lui apporter les quantités utiles.

Les oméga-6 sont présent dans les huiles végétales (tournesol, soja, bourrache, de pépins de cassis, d’onagre et d’argan…), graines (haricots …) et les céréales. On les retrouve de façon variable, suivant l’alimentation des animaux, dans les oeufs et certaines viandes, notamment les volailles.

L’acide linoléique est très abondant dans les fruits à coque, notamment la noix, les huiles de carthame (55-81 %), de pépins de raisin (58-78 %), d’arachide (45-58 %), de germe de blé (40-55 %), de maïs (34-62 %), de tournesol (20-75 % ). Par contre l’huile d’olive en contient très peu de 3-20 % seulement.

Alors Oméga-6 ou pas oméga-6 ?

Paradoxalement des études plus anciennes démontraient, elles, que l’excès d’oméga-6, sans distinction du type, favorisaient l’obésité et donc l’apparition du diabète de type 2.
A l’éclairage de ces études, il semblerait qu’il ne faut plus regarder tous les oméga-6 du même oeil, et que tout est dans le dosage et les proportions entre oméga-3 et oméga-6.
Notez que l’Afssa (Agence française de sécurité sanitaire des aliments), entre autres, recommande un rapport oméga-6 / oméga-3, dans l’alimentation, égal à 5, ce qui correspond à 10 g/j d’oméga 6 et 2 g/j d’oméga 3.

rapport parfait omega-6 omega-3 dans les noixSavoir Plus : la noix contient pratiquement l’équilibre parfait oméga-6 en acide linoléique (38g / 100g ) et oméga-3 en acide alpha linolénique (9g / 100g)

 

Source : The Lancet – Diabete and endocrinology – Omega-6 fatty acid biomarkers and incident type 2 diabetes: pooled analysis of individual-level data for 39 740 adults from 20 prospective cohort studies

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *