Obésité maternelle et diabète de type 1 chez l’enfant

En 30 ans, l’incidence du diabète de type 1 chez l’enfant a doublé en Europe, et dans de nombreux autres pays d’après l’agence de santé publique française (https://www.santepubliquefrance.fr/) , en particulier chez les enfants de 0 à 4 ans.

Ce type de diabète est multifactoriel, tenant autant de la génétique que de facteur environnementaux
Des chercheurs suédois viennent de publier une étude montrant le lien entre le diabète de type 1 chez l’enfant et le surpoids ou l’obésité de la mère en début de grossesse.

IMC élevé de la mère, plus de risque de diabète pour l’enfant

Les chercheurs ont analysé les données d’une étude nationale suédoise englobant près de 16 200 enfants et leur mère. Ils ont confirmé que les enfants dont la mère soufrait de diabète de type 1 avait le plus de risque de développer eux-aussi un diabète de type 1.
Mais ils ont aussi constaté que l’apparition d’un diabète gestationnel multipliait le risque pour l’enfant par deux, et qu’avoir une mère non diabétique mais avec un IMC élevé en début de grossesse augmentait le risque pour l’enfant de développer un diabète de type 1 d’environ 20 %. Tandis qu’une prise de poids importante durant la grossesse ne modifiait pas le risque pour l’enfant.

Les chercheurs recommandent donc d’agir en amont, de façon préventive, « pour réduire le surpoids et l’obésité chez les femmes en âge de procréer afin de réduire l’incidence du diabète de type 1 ».

Source : Revue Diabetologia – Maternal obesity as a risk factor for early childhood type 1 diabetes: a nationwide, prospective, population-based case–control study

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *