Allaitement contre diabète

Allaiter pour réduire son risque de diabète de type 2

Une nouvelle étude vient renforcer et chiffrer les bénéfices de l’allaitement sur le risque de développer un diabète pour la mère.
Les femmes qui allaitent leur bébé pendant au moins six mois ont un risque réduit de 47% de développer du diabète au cours de leur vie.

Les chercheurs américains de l’Université de Californie aux Etats-Unis ont analysé les dossiers médicaux, de 1985 et 2015, de 1 238 participantes, âgées de 18 à 30 ans, d’une étude multi-ethnique nommée « The 30-Year CARDIA Study ». Les scientifiques ont constaté que les femmes qui avaient allaité leurs enfants pendant au moins six mois étaient 47% moins susceptibles d’avoir développé le diabète de type 2 au cours des trois décennies par rapport à celles qui n’avaient pas allaité. Autres observation, un allaitement plus court mais au moins de 6 mois réduisait également réduit leur risque de diabète mais seulement de 25%.
« Nous avons constaté un lien très fort entre la durée d’allaitement d’un enfant et une réduction du risque de développer un diabète de type 2 et, ce, après avoir pris en compte tous les facteurs prédisposant à cette maladie », a affirmé le Dr Erica Gunderson, chercheuse principale à la Division Kaiser Permanente de Californie.

Les chercheurs américains pense qu’il existe des raisons biologiques pour lesquelles l’allaitement peut protéger du diabète. Entre autre, donner le sein est connu pour stimuler les hormones qui contrôlent les niveaux d’insuline dans le sang et abaissent la glycémie, phénomène qui peut aussi aider les jeunes mères à perdre du poids après la grossesse.
«L’incidence du diabète diminuait graduellement à mesure que la durée de l’allaitement augmentait, indépendamment de la race, du diabète gestationnel, des habitudes de vie, de la taille corporelle et d’autres facteurs de risque métabolique mesurés avant la grossesse », conclut la chercheuse.

Allaiter protège du diabète mais pas seulement

Par ailleurs, les chercheurs américains ont rappelé qu’allaiter est un atout de santé car l’allaitement réduit les risques de cancer du sein de 30 % pour les femmes qui donnent le sein au moins un an et les risques de cancers ovariens de 25 % pour les femmes qui allaitent au moins deux mois, et que les femmes qui allaitent pendant six mois seraient protégées contre le risque d’une hypertension artérielle encore des dizaines années plus tard.

Et argument non des moindres : donner le sein permet de retrouver sa ligne et ses formes plus facilement. En effet, nourrir son enfant au sein provoque des contractions qui aident l’utérus à retrouver sa taille normale après l’accouchement et provoque une dépense énergétique supplémentaire par jour d’environ 200 calories. De plus, ce mode de nutrition oblige l’organisme à puiser dans les réserves de graisse localisées sur les fesses, les hanches et les cuisses prévues à cet effet.

Source revue médicale Journal of the American Medical Association (JAMA) – Lactation Duration and Progression to Diabetes in Women Across the Childbearing Years

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *