Diabète et maladie rénale

La journée internationale du rein avait lieu le 9 mars 2018. Cette journée vise à sensibiliser les populations à l’importance de leur rein, hors les diabétiques doivent en être encore plus conscients que les autres.
Moins fréquentes que les complications des yeux, les complications du rein sont aussi graves.

Néphropathie diabétique ou complication rénale du diabète

Lorsque l’on a un diabète, l’excès de sucre dans le sang finit par abîmer les petits vaisseaux, y compris dans les reins, c’est alors que l’on parle de néphropathie diabétique.
Fait aggravant l’insuffisance rénale augmente le risque d’hypoglycémie.
Au fil du temps la maladie rénale peut devenir chronique et à terme, imposer des dialyses, une prise en charge lourde et contraignante pour les malades.
Quelques chiffres :
– Environ 30% des sujets diabétiques ont une atteinte de la fonction rénale. Le diabète est actuellement la première cause d’insuffisance rénale terminale.
– 20% des diabétiques ont une insuffisance rénale d’une autre origine que le diabète.

Prévention et dépistage de la complication rénale du diabète

Le premier des symptômes est une faible quantité d’albumine dans les urines, d’où la nécessité de faire au moins annuellement une estimation de la filtration glomérulaire (eGFR) et un rapport albumine/créatinine (ACR) sur un spot urinaire, autrement dit une analyse d’urine pour tester la microalbuminurie.

D’autre part si vous éprouvez de la fatigue, des nausées et des vomissements, vous faites de la rétention d’eau et
de sel (vos membres enflent et vous êtes essoufflés), si vous avez besoin de moins d’insuline que d’habitude… consultez votre médecin et demandez une analyse de la microalbuminurie.

Prise en charge de la complication rénale du diabète

Dépister précocement une anomalie de la fonction rénale.permet à votre médecin d’adapter votre traitement, il surveillera de très près votre hémoglobine glyquée (Hb1Ac) et votre tension, il pourra aussi prescrire un traitement pour protéger les reins et vous envoyer consulter un néphrologue pour un diagnostic plus poussé.

Il vous faudra alors suivre attentivement le traitement, et vous pouvez aussi aider celui-ci en contrôlant de près votre glycémie, en arrêtant de fumer, et diminuant votre consommation de sel …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *