Diabète : le petit-déjeuner est un repas important

Votre maman vous le répétait, il faut prendre son petit-déjeuner, ne pas partir le ventre vide. Des chercheurs de la Hebrew University of Jerusalem viennent de renforcer ce conseil, en particulier en cas de diabète ou de pré-diabète.

Un petit-déjeuner copieux permet de mieux contrôler sa glycémie

Cette étude, présentée en mars 2018 lors du Congrès annuel de la Société d’Endocrinologie à Chicago aux Etats-Unis,
a portée sur l’importance d’un bon petit déjeuner pour améliorer le contrôle glycémique, réduire l’appétit et favoriser la perte de poids.

Pour cela les chercheurs ont établi deux régimes d’un nombre égal de calories journalières :
– le premier comprenant trois repas : un petit-déjeuner copieux riche en protéines de lactosérum (protéines issus du petit-lait), un déjeuner de taille moyenne et un petit dîner.
– le second régime comprenant six repas distribués de manière espacée au cours de la journée, régime traditionnel pour le diabète et la perte de poids.

29 patients des deux sexes, en surpoids et souffrant de diabète de type 2, âgés en moyenne de 69 ans ont suivis un des deux régimes durant 3 mois. Leur glycémie, et l’IMC ont été relevé au début de l’étude pendant 14 jours et à la fin de l’étude.

Après 12 semaines, les scientifiques ont constaté une perte de poids allant de 3,2 à 5 kilos chez les participants prenant le petit-déjeuner copieux, contre 0,05 à 1.4 kilos chez les autres participants.
De même l’IMC des premiers avait diminué alors que celui des autres participants avait augmenté.
Les taux de glucose à jeun des deux groupes avait diminué mais de 54 mg / dl pour le groupe du petit-déjeuner copieux pour seulement 23 mg / dl dans l’autre groupe.
De plus au bout de 3 mois, la chute de la glycémie moyenne globale persistait dans le premier groupe. Alors qu’elle n’avait duré que les 14 premiers jours dans le second groupe.
Par ailleurs le premier groupe avait besoin de moins d’insuline qu’auparavant, alors que le deuxième avait besoin de plus. Tout comme le sentiment de faim avait baissé dans le premier groupe mais augmenté dans le second.

« Prendre un déjeuner riche en calories, un repas de taille moyenne et un petit dîner est une bonne stratégie pour perdre du poids, améliorer la satiété et réduire les pics de glucose chez les personnes atteintes d’obésité et de diabète de type 2 » conclut Daniela Jakubowicz, principale auteure de l’étude, lors du congrès, insistant sur l’apport de protéine de lactosérum (petit lait) qui aurait un effet significatif pour supprimer l’hormone de la faim.

D’autres études récentes de l’université de Jérusalem viennent elles aussi montrer l’importance du petit-déjeuner, que l’on soit diabétique ou pas. L’une en démontrant que les diabétiques régulent moins bien leur glycémie tout au long de la journée lorsqu’ils sont privés de petit-déjeuner. L’autre que sauter le petit-déjeuner, que l’on soit diabétique ou pas dérègle pour toute la journée nos horloges biologiques.

Diabétique ou pas, suivez les conseils de vos mamans et ne partez pas le matin le ventre vide, prenez un bon petit-déjeuner !

Endo 2018 – High Energy Breakfast Diet is an Effective Strategy for Weight Loss and Reduction of the Total Daily Insulin Dose in Type 2 Diabetes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *